Title
10.08.2017 to 22.08.2017
at P3
Livres blancs

MRCC2 et son effet sur l’industrie canadienne des services d’investissement aux particuliers

Jonathan Georges
juillet 8, 2019

Partager

Analyses » Ressources » Livres blancs » MRCC2 et son effet sur l’industrie canadienne des services d’investissement aux particuliers

L’industrie canadienne des services d’investissement aux particuliers est à l’aube d’un grand changement.

Une série de nouvelles règles, dont la mise en oeuvre en trois étapes a commencé au début de 2014 et se poursuivra jusqu’en 2016, jettera un nouvel éclairage sur les frais de courtage et le rendement, redéfinissant ultimement le rôle du conseiller financier.

Connus sous le nom de MRCC2, les changements « complexes » aux règles actuelles se traduiront par de nouvelles exigences quant à la présentation des coûts et des rendements. Parmi les changements les plus significatifs, notons l’obligation de fournir aux clients un rapport annuel sur les frais et les autres formes de rémunération (lequel devra révéler combien la firme de courtage et le conseiller ont gagné sur les placements du client) et un rapport annuel sur le rendement obtenu (incluant le rendement pondéré en fonction de l’actif) à compter du 15 juillet 2016.

Chez EquiSoft, nous avons décidé de publier ce Livre blanc pour faire connaître les enjeux critiques auxquels nos clients (conseillers, firmes de courtage et l’industrie des services d’investissement aux particuliers dans son ensemble) seront exposés. L’avènement du MRCC2 demande diligence et préparation.

Ce Livre blanc est fondé sur une série d’entrevues confidentielles menées auprès de spécialistes de l’industrie en Ontario, au Québec et en Colombie-
Britannique. Les participants comprenaient des cadres supérieurs des firmes de courtage inscrites auprès de l’OCRCVM et de l’ACCFM, des fournisseurs de système d’arrière-guichet, des associations sectorielles, des manufacturiers de produits d’investissement et des membres des médias d’affaires.

L’élément clé qui ressort de cet exercice est que l’industrie ne comprend pas tout à fait comment ses clients – le public des investisseurs canadiens – réagiront au MRCC2. Toutefois, dans ce contexte d’incertitude repose une occasion pour les conseillers proactifs, les firmes de courtage et les sociétés de fonds communs de placement. Nous croyons que les points de vue présentés dans les pages qui suivent seront source de clarté et d’inspiration au cours de ce qui pourrait être une période tumultueuse de l’histoire de l’industrie canadienne des services d’investissement aux particuliers.

Téléchargez le livre blanc complet en cliquant ici.