Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L'assurance vie en 2050 - Quels seront les risques auxquels l'humanité sera confrontée dans les 30 prochaines années ?

Article

Le monde n’est plus ce qu’il était à l’époque de nos parents. À l’échelle planétaire, des changements s’opèrent qui transforment complètement les comportements humains et les façons d’interagir.

Prenons par exemple ces conversations que les gens avaient autrefois avec les agents d’assurance – vous savez, ces messieurs avec leur voiture de luxe, leur porte-documents et leur stylo coûteux qui griffonnaient des illustrations de police sur des feuilles de papier. De nos jours, on parle d’un service client accessible partout 24 heures sur 24, d’algorithmes, d’intelligence artificielle, etc.

La technologie va à la rencontre du consommateur, on assiste à une véritable redéfinition de l’industrie – et c’est loin d’être fini. À long terme, dans les 30 prochaines années environ, les changements qui s’abattront sur l’industrie deviendront encore plus explosifs. Des forces toutes-puissantes ballotteront l’humanité et entraîneront une évolution profonde du monde de l’assurance.

Il suffit de songer aux effets qu’auront les risques suivants sur la planète, la race humaine – et certainement tout l’écosystème de l’assurance – d’ici à 2050 :

  • Le marché du travail, qui misait jusqu’ici largement sur le capital humain, sera axé sur les tâches techniques, créatives et intellectuelles;
  • Les événements climatiques deviendront de plus en plus menaçants;
  • Il y aura un mouvement d’exode des populations rurales;
  • L’espérance de vie augmentera.

Que changeront ces risques pour les compagnies d’assurance?

Il se peut que l’humanité réussisse à tourner ces risques à son avantage, mais ce sera parfois au détriment des compagnies d’assurance. Les quatre éléments que nous venons de nommer ont un grand potentiel perturbateur : soit ils ouvriront des portes, soit ils amèneront des risques qui mettront en péril les entreprises.

Risques de travail

Partout dans le monde, l’automatisation des industries transforme les façons de travailler – les effets se feront sentir sous différentes formes dans les prochaines décennies. D’un point de vue macroéconomique, le chômage structurel est causé par les bouleversements technologiques.

Par exemple, avec l’automatisation vient une diminution des effectifs, car les employés dont les tâches sont essentiellement manuelles deviennent superflus. En contrepartie, le marché a un besoin criant d’employés ayant des compétences techniques pointues : programmeurs, designers et autres. Les travailleurs sont tiraillés entre deux forces opposées; l’écart de prospérité se creuse.

Cet écart est particulièrement problématique pour les assureurs, exposés à une double menace : d’un côté, le manque de travailleurs qualifiés dans un marché technologisé, et de l’autre, la diminution du revenu disponible à consacrer à des produits d’assurance et le fait que les gens sont de plus en plus dépendants de l’assurance-emploi.

Tous ces changements entraînent d’ailleurs un exode des populations rurales, les assureurs se retrouvant avec beaucoup de clients dans les zones densément peuplées. Or quand les régions se vident, ceux qui restent doivent plus que jamais se rabattre sur des produits en boîte et sur la micro-assurance.

Avancées médicales

Le domaine médical progresse, les gens sont sensibilisés aux activités de promotion de la vie et l’espérance de vie augmente sans cesse – à telle enseigne que beaucoup de compagnies d’assurance revoient leurs tables de mortalité.

L’internet des objets (IdO) est comme un réseau de capteurs qui connectent les personnes entre elles et avec les assureurs, un réseau qui se développe à un rythme exponentiel. Bientôt, on pourra souscrire des polices en temps réel à partir des données médicales les plus à jour et des tendances comportementales enregistrées par les applications.

Pour promouvoir le bien-être et rallonger la vie, des entreprises comme Dacadoo proposent des solutions innovantes basées sur des centaines de millions d’heures de données sur la santé. Clients et assureurs en profitent tous deux.

En séquençage de l’ADN, la courbe des coûts amorce une descente vertigineuse. Une personne peut désormais faire lire son génome pour environ 200 $. Bientôt, ce sera moins d’un dollar. Mais quand ce point de bascule sera atteint, comment réagiront les assureurs et leurs clients?

Les organisations pourraient offrir des services de séquençage et de prédiction des maladies. Il y aura de plus en plus de finesse dans la qualité des souscriptions et l’atténuation du risque. Les couvertures seront moins chères pour certains, hors de prix pour d’autres, selon les choix qu’ils auront fait.

Les manipulations génétiques pourraient prolonger de manière importante la vie des gens en les immunisant contre les maladies connues. Et si l’on trouvait enfin un remède au cancer, qu’on vivait jusqu’à 200 ans ou qu’on atteignait l’immortalité? Que deviendrait l’assurance vie ou maladie grave?

Changements climatiques

Par-dessus le marché, il faut composer avec les changements climatiques. Les récents feux de forêt en Amazonie, qui ont fait les manchettes du téléjournal et des médias en ligne jour après jour, nous mettent face à l’importance du climat et à notre propre empreinte écologique. Cette année en Inde, les dégâts causés par la mousson ont été 10 % plus importants qu’ils ne l’avaient été en moyenne depuis 50 ans. De juin à septembre, quelque 1 600 personnes sont mortes.

Au Canada, ce sont les feux de forêt sévissant dans l’Ouest, les inondations dans le Centre et la disparition effrénée des espèces dans l’Atlantique qui occupent les nouvelles. Le G7 est en train de mettre sur pied un budget de 22 milliards USD pour aider l’Amazonie. À quand les jours où la forêt amazonienne – le « poumon » de la Terre – aura besoin d’être assurée et réassurée par les gouvernements?

Comment les assureurs utilisent-ils la technologie pour gérer ces risques?

Il existe une multitude de technologies qui peuvent nous aider à tirer notre épingle du jeu dans cet avenir promis à de perpétuels changements. Nombreux sont les assureurs qui utilisent maintenant des modèles prédictifs de gestion du risque. Ils misent sur le pouvoir des mégadonnées et de l’intelligence artificielle pour générer des analyses et repérer plus tôt les risques qui guettent leur entreprise et l’ensemble de l’industrie.

Ces assureurs ont adopté un modèle axé sur les données : ils exploitent l’historique de leurs dossiers clients (polices, contrats, carnets de santé), conjointement avec des données externes comme celles provenant des recensements et de l’IdO, pour alimenter leur moteur d’analyse.

Ainsi – sous réserve de la réglementation en matière de vie privée, bien sûr –, un client pourrait transmettre un égoportrait à son assureur, qui le « lirait » et produirait une proposition de prix instantanée pour un produit d’assurance sur mesure. Nul besoin d’un questionnaire!

À quoi ressemblera demain l’industrie de l’assurance ?

Les changements qui nous attendent dans 5 à 10 ans, et que nous faisons tous de notre mieux pour appréhender, ne seront rien en comparaison des tendances de fond qui se dessinent et qui viendront secouer le monde tel qu’on le connaît d’ici 30 à 50 ans. Dans une génération ou deux, on peut s’attendre à ce que plus rien ne soit reconnaissable.

Les cadres dirigeants ne doivent plus tarder à élargir leurs horizons pour imaginer à quoi ressembleront les affaires en 2050. Que sera la gestion du risque dans un monde où les populations se déplacent, les taux de natalité chutent et l’espérance de vie augmente?

Et comment s’insère l’IA dans tout ça? À mesure que le développement de produits s’accélérera et que les soumissions et les couvertures s’affineront, l’expérience client changera. Mais comment?

Articles Liés

Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L'avenir de l'assurance

L’IA et l’IdO transforment les secteurs de l’assurance et de la gestion de patrimoine

Lors du comité consultatif des clients Equisoft 2019; des experts produits, des analystes de haut niveau et des dirigeants de compagnies d'assurances se sont réunis pour explorer l'avenir des outils d'agents numériques et de l'industrie. Découvrez les principaux points à retenir.
Lire l' Article
Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L'avenir de l'assurance

L'assurance vie en 2050 - Quels seront les risques auxquels l'humanité sera confrontée dans les 30 prochaines années ?

Nombreux assureurs utilisent des modèles prédictifs en gestion de risques. Ils profitenti de la puissance des grandes données et de l'intelligence artificielle pour générer des informations commerciales et identifier plus tôt les risques qui auront un impact sur leurs activités,
Lire l' Article

L'avenir de l'assurance

Les défis auxquels est confronté le secteur de l'assurance vie

Obtenez les points de vue d'analystes sur les défis auxquels est confronté le secteur de l'assurance vie, notamment : l'impact des faibles rendements des investissements, les changements résultant des nouvelles tables de mortalité et de et l'analyse prédictiv
Voir la Vidéo