Illustration Modernize Hero with filter 1920x1080

Ce que tout dirigeant d'une compagnie d'assurance vie devrait savoir sur la modernisation des SAP et la migration des données

Article

Les systèmes d’administration vieillissants qui gèrent d’anciens blocs d’affaires fermés sont un fardeau qui alourdit de plus en plus les processus des assureurs, minant leur capacité à rivaliser sur un marché mondial en expansion et en pleine révolution numérique.

Equisoft travaille avec des dizaines de multinationales d’assurance de toutes les régions qui, comme beaucoup d’autres dans le milieu, utilisent encore des systèmes centraux vieux de 20, 30 ou même 40 ans pour gérer les polices d’assurance vie et les rentes. Ces systèmes vieillissants avaient, à l’origine, été conçus avec une architecture fermée et une programmation rigide non basée sur des règles – ce qui veut dire que leur logique est enfermée dans les programmes d’application et que leur banque d’information est imperméable aux autres plateformes.

Ils sont capables d’administrer les produits, mais ils ne peuvent être aisément modifiés pour prendre en charge de nouvelles fonctionnalités (caractéristiques, prestations, avenants, etc.). Il devient donc difficile pour les assureurs de réagir rapidement aux conditions changeantes du marché, les modifications du code applicatif demandant un investissement considérable d’argent et de ressources techniques – quand elles ne sont pas carrément impossibles.

À l’heure où la concurrence montante des entreprises traditionnelles, la menace des jeunes pousses de l’ère 2.0, des clients toujours plus exigeants et un cadre réglementaire en mutation font pression sur les assureurs pour qu’ils accélèrent la mise en marché et bonifient l’expérience client, ces systèmes archaïques s’avèrent un véritable talon d’Achille.

Et plus ces systèmes âgés sont présents dans l’environnement d’un assureur, plus il lui est difficile d’opérer un changement à l’échelle requise pour en maximiser la valeur.

Les avantages de la modernisation

Les systèmes d’administration des polices d’assurance vie modernes, plus souples et basés sur des règles, permettent d’intégrer sans difficulté les changements requis pour créer de nouveaux produits, en plus d’offrir un accès plus facile et plus rapide aux données. Mais les systèmes ne sont qu’une partie de l’équation : un assureur a aussi besoin d’une stratégie pour consolider ses systèmes centraux et réduire la complexité de ses plateformes d’administration vieillissantes. Le mot d’ordre est la simplicité.

« Les solutions modernes s’appuient sur des règles pour régir la configuration du système, alors plus besoin d’aller jouer dans le code source ou la structure fondamentale du système d’application », explique Roger Soppe, vice-président, Ventes d’assurances chez Equisoft.

Ces règles rendent la plateforme personnalisable et facile à modifier pour l’assureur, qui devient donc maître de la transformation.

De plus, avec un système moderne, les équipes de projet peuvent modifier directement les produits, les champs d’interface, la langue, la devise, les transactions et bien plus encore, sans avoir à mobiliser de vastes ressources techniques. Ceci permet aux unités d’affaires et à l’équipe TI de collaborer au développement de produits.

Pourquoi tant de réticence à se moderniser?

Malgré les avantages confirmés de l’adoption d’un système d’administration des polices moderne, beaucoup d’organisations n’osent pas encore remplacer leurs plateformes patrimoniales, préférant apporter des correctifs et faire des mises à niveau au fur et à mesure. Or, cette façon de faire est coûteuse et gourmande en ressources, sans compter qu’elle entretient ni plus ni moins le statu quo.

Malgré ces difficultés, les assureurs ont montré qu’ils étaient prêts à endurer les désagréments de leurs vieux systèmes rafistolés, redoutant trop les risques d’une migration de leurs données, en particulier des blocs fermés de contrats confinés dans leurs systèmes désuets.

Dans bien des cas, parce que les projets de modernisation des systèmes sont si rares et que les dirigeants sont si peu nombreux à en avoir l’expérience, la décision de se lancer dans un tel chantier est sans cesse remise à plus tard.

« Nous parlons à beaucoup d’assureurs qui, même en voyant et en comprenant les problèmes, choisissent le statu quo au lieu d’investir dans une transformation véritable », indique Mike Allee, président d’UCT, une filiale d’Equisoft spécialisée dans la migration de données d’assurance.

Mais après un appel ou deux avec notre équipe de professionnels, de plus en plus de dirigeants d’entreprise choisissent UCT pour les aider à naviguer dans les eaux troubles du remplacement de leurs systèmes vieillissants.

Réduire les risques de la modernisation et accélérer la transformation numérique

Le meilleur moyen de dissiper les craintes qui poussent une entreprise à reporter la modernisation de son système patrimonial est de travailler en partenariat avec un fournisseur qui a fait ses preuves en implantant des solutions chez toutes sortes de sociétés d’assurance vie et de rentes, et qui peut agir comme guide, pointer les écueils potentiels et donner des conseils stratégiques sur la façon de les éviter.

Faire affaire avec un seul fournisseur pour se doter d’un système d’administration intégré permet d’éviter les nombreux maux de tête qui surviennent à l’intégration lorsqu’on tente de concilier des systèmes et des approches disparates. Une solution intégrée, comme Equisoft/manage, s’accompagne d’applications de première ligne, d’un vaste éventail de services d’arrière-guichet et d’une expertise confirmée en migration de données.

La mise en place d’un système central moderne et performant, comme Oracle Insurance Policy Administration (OIPA), procure une capacité de traitement des polices du début à la fin de leur cycle de vie. De plus, la suite intégrée d’outils de vente (analyse des besoins, illustration et soumission, proposition électronique), qui fonctionnent de pair avec le système d’administration central, propulse l’innovation et accélère le virage numérique de l’assureur.

En trouvant le meilleur partenaire en technologie, celui qui offre le meilleur assortiment de solutions, les assureurs peuvent s’affranchir de leur infrastructure patrimoniale et commencer à innover avec un système moderne. C’est ainsi qu’ils goûteront aux avantages de l’informatique décisionnelle de pointe, d’un temps de mise en marché réduit et d’une expérience client de calibre mondial.

Articles liés

Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

Système d'administration des polices

Equisoft s'associe à la Sun Life Pour lancer une application d'illustrations à la fine pointe de l'industrie

Equisoft a annoncé aujourd'hui qu'elle a conclu un partenariat avec Sun Life du Canada, compagnie d'assurance-vie (la « Sun Life ») pour le lancement d'Aperçus Sun Life dans l'ensemble du réseau de conseillers de l'assureur.
Lire le Communiqué de presse
Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

Système d'administration des polices

L'assureur des caraïbes Family Guardian choisit Equisoft pour un projet technologique d'envergure

Equisoft est fière d'annoncer qu'elle a récemment conclu une entente de service pluriannuelle avec la société d'assurance Family Guardian pour implanter la solution d'administration de police d'assurance d'Oracle.
Lire le Communiqué de presse
Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

Système d'administration des polices

Equisoft implante un logiciel-service pour le traitement des réclamations chez ivari

Chef de file mondial en solutions d'affaires numériques en assurance et gestion de patrimoine, Equisoft annonce sa toute première installation d'un logiciel-service pour le traitement des réclamations chez ivari.
Lire le Communiqué de presse