Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L’IA et l’IdO transforment les secteurs de l’assurance et de la gestion de patrimoine

Article

Rana Biswas, notre directeur des ventes, Asie-Pacifique, s’est penché sur les répercussions de l’Internet des objets (IdO) et de l’intelligence artificielle (IA) dans les secteurs de l’assurance et de la gestion de patrimoine. Dans son article, publié dans un éminent portail d’affaires en Asie, il affirme que les entreprises qui utilisent encore les mêmes vieux systèmes depuis des décennies passeront à côté de la révolution qui se prépare. Selon lui, la gestion du risque, l’expérience client et le développement de produits seront à tout jamais transformés.

Pour réussir à offrir le service en ligne accéléré et hautement personnalisé que réclament les consommateurs, et pour créer rapidement de nouveaux produits en réponse aux changements réglementaires et aux mouvements du marché, les sociétés d’assurance et de gestion de patrimoine n’auront pas le choix d’embrasser pleinement la technologie de demain.

Pour la plupart d’entre elles, ce virage technologique n’aura rien de facile vu l’état de leur infrastructure. Mais les révolutions potentielles en matière de gestion du risque, d’expérience client et de développement de produits sont si importantes que la modernisation ne sera pas une option. Les technologies émergentes comme l’Internet des objets (IdO) et l’intelligence artificielle (IA) vont métamorphoser tous les secteurs : les attentes des consommateurs vont continuer de s’élever, et les produits et les expériences, de se personnaliser. Dès lors, les entreprises qui ne parviendront pas à satisfaire ces attentes ne seront tout simplement plus dans le coup.

Vu l’ampleur de l’enjeu, il est important de comprendre en quoi consistent exactement l’IA et l’IdO et par quels moyens ils transformeront nos activités.

En quoi consistent l’IdO et l’IA?

Le terme « Internet des objets » (IdO) décrit le vaste univers de capteurs intégrés qui connectent les consommateurs et les entreprises par le truchement d’Internet. Ces capteurs, sous toutes sortes de formes allant des montres jusqu’aux voitures et aux réfrigérateurs intelligents, recueillent et transmettent des données sur nos activités et nos comportements. Ils peuvent déterminer si une personne conduit plus prudemment que la moyenne, si elle bouge assez et même ce qu’elle mange. La quantité astronomique de données produites et récoltées par l’IdO devient alors, en partie, le carburant qui alimente l’intelligence artificielle (IA).

L’IA, quant à elle, utilise la reconnaissance de formes pour fournir de l’information à l’utilisateur en temps opportun – par exemple, lorsqu’un utilisateur de Google Maps ou de Waze se demande quand partir de chez lui pour éviter les bouchons de circulation ou qu’une entreprise cherche à prédire les tendances à partir d’une abondance de données provenant de ses clients, de l’IdO et de sources publiques. Mais à quoi peuvent servir l’IA et l’IdO pour les secteurs de l’assurance et de la gestion de patrimoine?

Simplification du processus de souscription

L’énorme quantité de données sur la santé et le comportement des clients générée par l’IdO, combinée à la puissance analytique de l’IA, s’apprête à révolutionner de nombreuses sphères d’activité en assurance. Passées au peigne fin de l’IA et des algorithmes d’apprentissage machine, ces millions de parcelles d’information seront traduites en observations concrètes et applicables pour les entreprises. Ensemble, l’IdO et l’IA accéléreront la prise de décisions éclairées, la mise en marché de produits et l’exécution des transactions des clients, tout en atténuant les risques grâce à une prévision raffinée des conséquences indésirables.

Le processus de souscription, plus particulièrement, sera simplifié grâce aux tendances que dégagera l’IA dans les données personnelles issues de l’IdO. Aujourd’hui, la souscription en temps réel est inconcevable. On ne peut pas, par exemple, demander à quelqu’un de subir une analyse sanguine chaque mois en échange d’une réduction de sa prime d’assurance vie. En revanche, il existe des appareils prêt-à-porter qui produisent en temps réel un grand volume de données sur la santé, ce qui permet aux assureurs d’évaluer divers risques (crise cardiaque, AVC, diabète…). Si une entreprise arrivait à agréger les données de millions d’utilisateurs, elle pourrait dégager des tendances qui lui permettraient d’établir des profils de risque individuels presque aussi fiables que les tests médicaux – mais instantanément.

La souscription en temps réel représente un tournant fondamental dans le monde de l’assurance, à des lieues du processus très prenant qu’on utilise actuellement. Grâce à cette méthode, les produits d’assurance deviendront beaucoup plus dynamiques et raffinés. Au lieu de souscrire une généreuse police offrant une protection trop étendue, une personne pourra opter pour une série de microcontrats adaptables selon l’évolution de ses besoins. La tarification, plus variable, reflétera les données du moment : les bons comportements et les faibles risques seront récompensés par des primes réduites, et vice versa. Bref, les assureurs consacreront moins de temps et d’efforts à la prédiction des risques et auront à leur disposition un profil plus exact du client qui ne leur coûtera presque rien.

Conseils de gestion de patrimoine en temps réel

En gestion de patrimoine, l’IA permet aux entreprises d’analyser les données sur la clientèle et le marché afin d’y relever des tendances précises. Par exemple, un moteur d’analyse peut parcourir le compte bancaire d’un client pour dresser son profil financier et présenter des conseils automatisés en temps réel. Il peut générer des alertes lorsque le client dépense trop et risque de ne pas atteindre ses objectifs d’épargne. Toutes ces données peuvent aussi aider le conseiller à améliorer ses services de planification financière.

Par l’analyse de grandes quantités de données sur les placements, l’IA dresse pour les entreprises divers profils d’épargnants : des regroupements de personnes semblables qui placent une certaine somme, dans un certain type de fonds, à un certain moment de leur vie. Tout cela crée un point de repère auquel comparer le rendement individuel du client. Si ce rendement est inférieur à la norme, le système signale automatiquement au conseiller qu’une intervention de sa part est requise; c’est l’occasion d’interagir avec le client quand celui-ci en a le plus besoin. Le conseiller peut aussi se servir des données de référence (la somme des résultats et des observations tirées du vaste bassin d’épargnants semblables ayant des objectifs similaires) pour recommander, en temps réel, des mesures à prendre à son client.

En résumé

Les avancées en IdO et en IA feront naître des processus plus efficaces, rapides et personnalisés dans l’ensemble du cycle de vie des produits d’assurance. Les assureurs en sauront plus sur leurs clients, ce qui leur permettra de créer des produits plus raffinés à prix ciblé, tout en réduisant leur exposition au risque. En gestion de patrimoine, ces avancées marqueront le début d’une ère de conseils automatisés en temps réel. Tous en sortiront gagnants : les clients obtiendront plus rapidement de meilleurs services et conseils, et les conseillers seront en mesure d’offrir de la valeur plus efficacement aux moments où les clients seront les plus réceptifs. En un mot, l’avenir sourit aux entreprises qui effectuent la modernisation nécessaire, puisqu’elles pourront profiter de la révolution que s’apprêtent à provoquer l’IdO et l’IA.

Articles Liés

Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L'avenir de l'assurance

L’IA et l’IdO transforment les secteurs de l’assurance et de la gestion de patrimoine

Lors du comité consultatif des clients Equisoft 2019; des experts produits, des analystes de haut niveau et des dirigeants de compagnies d'assurances se sont réunis pour explorer l'avenir des outils d'agents numériques et de l'industrie. Découvrez les principaux points à retenir.
Lire l' Article
Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

L'avenir de l'assurance

L'assurance vie en 2050 - Quels seront les risques auxquels l'humanité sera confrontée dans les 30 prochaines années ?

Nombreux assureurs utilisent des modèles prédictifs en gestion de risques. Ils profitenti de la puissance des grandes données et de l'intelligence artificielle pour générer des informations commerciales et identifier plus tôt les risques qui auront un impact sur leurs activités,
Lire l' Article

L'avenir de l'assurance

Les défis auxquels est confronté le secteur de l'assurance vie

Obtenez les points de vue d'analystes sur les défis auxquels est confronté le secteur de l'assurance vie, notamment : l'impact des faibles rendements des investissements, les changements résultant des nouvelles tables de mortalité et de et l'analyse prédictiv
Voir la Vidéo