Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

La chaÎne de blocs: Une technologie perturbante qui pourrait révolutionner les services financiers

E-book

La chaîne de blocs est une technologie qui mérite votre attention.

En raison de l’immense potentiel qu’elle recèle, plus de 70 des grandes institutions financières de la planète (incluant Barclays, J.P. Morgan, la Banque royale d’Écosse, State Street et UBS) ont formé un consortium pour étudier et développer cette technologie. En outre, l’équipe mondiale de PwC spécialisée en chaînes de blocs a relevé au-dessus de 700 jeunes entreprises dans cette sphère d’activité, et la technologie est considérée par certains comme le cinquième paradigme de l’informatique, après l’ordinateur central, l’ordinateur personnel (PC), l’Internet et, dernière en date, la révolution du mobile et des réseaux sociaux.

Vous ne vous y connaissez pas en chaînes de blocs ? Vous êtes en bonne compagnie. En effet, dans un sondage mené en 2016 auprès des hauts dirigeants d’institutions financières parmi les plus importantes au monde, moins de 20 % des répondants ont déclaré « très bien connaître » ou « extrêmement bien connaître » cette technologie. Cela dit, 56 % en reconnaissaient l’importance.

Pourquoi cette innovation est-elle méconnue alors qu’elle a le potentiel de changer la face du commerce tel qu’on le connaît? Nous croyons que c’est en partie parce que bien des industries travaillent encore à exploiter Internet et les technologies mobiles pour améliorer l’expérience du client en amont – les secteurs de l’assurance et des services financiers, en particulier, sont encore en mode « rattrapage » de ce côté. Avec toute l’attention consacrée aux plateformes de première ligne, les entreprises accordent moins d’attention aux systèmes archaïques intermédiaires et d’arrière-guichet où la technologie de chaînes de blocs s’applique davantage. Le fait qu’il soit difficile de saisir pleinement les tenants et aboutissants d’un changement de paradigme dans la façon dont les humains ont toujours fait des affaires est un autre facteur pouvant contribuer au manque de connaissance dans ce domaine.

Chez Equisoft, nous croyons que la technologie des chaînes de blocs et ses conséquences potentielles pour les secteurs de l’assurance et des services financiers méritent qu’on s’y intéresse de près. C’est pourquoi nous avons mis sur pied un groupe de travail interne chargé d’étudier cette technologie et ses possibles applications pour nos clients. Sa première initiative a été la rédaction des pages qui suivent : une initiation au sujet. Nous croyons que ce survol vous offrira éclaircissements et matière à réflexion sur cette innovation au potentiel révolutionnaire.

Téléchargez le livre blanc complet en cliquant ici.

Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

Télécharger maintenant

Articles Liés

APAC Customer Experience in Investment Industry Consulting Manager In Phone 1920x1080

Répartition de l'actif et analyse du patrimoine

Un logiciel de gestion de portefeuille pour attirer les clients de l’Asie-Pacifique

Comment favoriser l'engagement des clients avec la gestion de portefeuille numérique.
Lire l' Article
Oracle Insurance Policy Administration (OIPA)

Répartition de l'actif et analyse du patrimoine

La chaÎne de blocs: Une technologie perturbante qui pourrait révolutionner les services financiers

En effet, dans un sondage mené en 2016 auprès des hauts dirigeants d’institutions financières parmi les plus importantes au monde, moins de 20 % des répondants ont déclaré « très bien connaître » ou « extrêmement bien connaître » cette technologie.
Lire l' E-book
Funiculaire 1920x1080

Répartition de l'actif et analyse du patrimoine

Ce que les responsables de gestion d’actifs doivent savoir sur la transformation numérique dans le secteur de la gestion de patrimoin

Nous avons parlé avec Shawn Gillespie vice-président, solutions de gestion de patrimoine,, des changements qui s'opèrent dans le secteur financier et de la manière dont Equisoft aide les manufacturiers, les distributeurs et les conseillers à réussir leur transformation numérique.
Voir l' Entrevue