Magnifying glass research 1200 01

Les 3 principaux moteurs de changements technologiques pour les assureurs vie

Article

Afin d’aider les assureurs vie à comprendre la modernisation des systèmes d’administration des polices – ses principaux éléments, les défis de l’implantation, les clés du succès –, Equisoft a demandé à Novarica de mener une étude auprès d’assureurs ayant entrepris un tel projet.

De la planification à l’implantation, cette étude brosse un portrait actuel de la manière dont les DTI du secteur de l’assurance vie abordent les défis de la modernisation des systèmes d’administration des polices et vous donne des pistes pour tirer parti de leur expérience.

Voici le premier d’une série de trois articles portant sur les trois grands thèmes couverts par l’étude :

Première partie : Les 3 principaux moteurs de changement technologique pour les assureurs vie

Deuxième partie : Les 4 défis à surmonter pour une modernisation de système d’administration des polices réussie

Troisième partie : Les 5 facteurs de réussite d’une transformation numérique

Toutes les conclusions de l’étude sont présentées dans le rapport intégral, que vous pouvez télécharger ici :

Histoires de transformation : l’implantation de systèmes de base modernes chez les assureurs vie

Le point de bascule de la modernisation

La modernisation d’un système central d’administration des polices est un processus qui arrive une fois par génération. De futurs clients naissent, les besoins des marchés et des entreprises évoluent, mais des systèmes d’administration des polices rigides et inadéquats demeurent en place, ce qui pose un problème pour les chefs d’entreprise et directeurs des TI en quête de changement.

On reporte souvent d’année en année la décision de moderniser son système central désuet. De nombreux dirigeants craignent que le processus de modernisation soit coûteux, demande trop de temps ou perturbe les activités quotidiennes. Parfois, la solution la plus simple semble de reporter le problème à plus tard. On rapièce et on trouve des solutions de rechange imparfaites au lieu de mettre en place de véritables solutions pour résoudre des problèmes qui traînent.

Mais on ne peut pas ignorer les problèmes pour toujours. Alors, quels sont les facteurs qui convainquent les DTI de la nécessité d’amorcer le processus de modernisation?

Pour trouver des réponses, Equisoft a demandé à Novarica de mener une série d’entrevues approfondies avec des DTI de grandes et moyennes compagnies d’assurance vie ayant entamé des projets de modernisation. Le rapport complet – Histoires de transformation : l’implantation de systèmes de base modernes chez les assureurs vie – présente toutes les données de recherche ainsi que les observations des DTI participants.

Voici quelques-uns des faits saillants.

Les facteurs décisifs de la modernisation des systèmes d’administration des polices

Dans l’étude, les DTI interrogés ont révélé que, même si plus d’une demi-douzaine de facteurs contribuaient à la modernisation, les deux principales raisons étaient :

  • le besoin de nouvelles capacités de vente numériques;
  • la nécessité d’accroître la productivité.

Dans 60 % des cas, la modernisation était d’abord motivée par l’apport de nouvelles ressources numériques et opérationnelles. Le deuxième facteur relevé était l’amélioration de la productivité, dans un but d’accélération et de simplification des processus de travail et de souscription.

Chart 1

La nécessité de mettre en place de nouveaux outils numériques pour les agents et les clients crée des problèmes liés aux anciennes données


Les compagnies d’assurance vie explorent de nouveaux outils pour remplacer la souscription flottante par des analyses prédictives. La COVID 19 relance l’intérêt pour cette approche.
  • Tom Benton, vice-président de la recherche et de la consultation chez Novarica

Bien sûr, les DTI étaient les premiers à vouloir remplacer les systèmes désuets pour améliorer la gestion des données et l’accessibilité – afin d’accroître les ventes numériques et la souscription à l’avenir. Dans la plupart des entreprises, les priorités ont changé au cours des dernières années. Si les assureurs souhaitent toujours trouver des gains d’efficacité et accélérer la mise en marché, la création d’expériences client numériques de pointe est désormais leur priorité. Et la création de ces expériences à l’aide d’outils numériques intégrés pour les conseillers et les clients repose grandement sur la capacité de l’organisation d’accéder aux données des clients et de les manipuler en temps réel, quelle que soit la plateforme. On ne peut plus cloisonner les données; il faut reconnaître qu’elles sont un atout stratégique pour l’assureur et qu’elles favorisent l’engagement du client.

Les DTI interrogés voyaient la modernisation des systèmes d’administration des polices comme la façon évidente d’éliminer les goulots d’étranglement relatifs aux données. Ces derniers ont empêché de nombreuses entreprises, aux prises avec des systèmes désuets, d’élaborer de nouveaux produits et de mettre en place des outils numériques favorisant une meilleure expérience des services. Les systèmes modernes permettent aussi d’automatiser les processus et d’accroître l’efficacité, augmentant ultimement la productivité.

Les assureurs vie prévoient que les capacités d’analyse, l’interprétation des données et la capacité numérique prendront de l’importance dans les prochaines années. La pandémie ne fait qu’alimenter la tendance à la numérisation et aux interactions à distance.
  • Tom Benton, vice-président de la recherche et de la consultation chez Novarica

Étant donné la popularité croissante des outils numériques pour les conseillers et les clients – a fortiori dans le cadre des règles sanitaires actuelles – les résultats correspondaient à nos prédictions. Mais certains facteurs expliquant la modernisation étaient tout de même inattendus…

Une trouvaille surprenante : l’importance du volet humain dans les risques techniques

Bien que seuls 10 % des répondants aient affirmé que le transfert de connaissances était une préoccupation grandissante, il s’agissait d’un enjeu important pour la majorité des assureurs, qui le considéraient comme un élément crucial de leur planification à long terme.

Quand on regarde les résultats, le transfert de connaissances n’est pas aussi prioritaire que d’autres facteurs, mais en parlant aux assureurs, on constate qu’ils soulignent la nécessité de régler ce problème. Ils ont recours à de nombreuses PME pour gérer leurs anciens systèmes. Ces PME possèdent des connaissances spécialisées qui seront perdues avec la modernisation des systèmes.
  • Deb Culliton, Novarica

Une partie du problème réside dans le fait que les anciens systèmes utilisent un code obsolète, écrit dans un langage de programmation qui n’est plus pris en charge ni même enseigné à l’école. Les nouveaux programmeurs sur le marché du travail ne savent pas écrire ce code et n’ont pas les connaissances nécessaires pour faire fonctionner l’ancienne infrastructure. Ce savoir est une ressource non renouvelable.

Les membres de l’équipe qui gèrent actuellement les anciens systèmes atteindront bientôt l’âge de la retraite. Au moment de leur départ, les organisations perdront les connaissances essentielles au fonctionnement des anciens systèmes et à la bonne marche de la plupart des activités quotidiennes. Comme l’a fait remarquer Brian Carey, directeur sénior, Intégration des applications chez Equisoft :

Durant la pandémie, la pénurie de programmeurs COBOL, lesquels effectuent toutes sortes de tâches, des modifications fiscales à l’ajustement des polices en déchéance, a mis en lumière les conséquences potentielles de la perte d’employés expérimentés capables d’assurer le fonctionnement des systèmes.

Comme les DTI l’ont répété aux chercheurs, les assureurs mènent aujourd’hui une course contre la montre pour se départir de leurs systèmes désuets et les remplacer par des infrastructures modernes. Ils veulent ainsi contrebalancer la perte de connaissances et l’apparition de risques techniques qui pourraient créer des perturbations graves.

En résumé

En tenant compte des facteurs de modernisation, à quoi les dirigeants de compagnies d’assurance vie devraient-ils penser avant d’amorcer le processus? Voici les principaux constats :

  • Planifier aujourd’hui la modernisation des systèmes pour bénéficier de l’évolution de l’analyse des données.
  • Comprendre la portée du projet et de ses effets potentiels sur l’organisation dans son ensemble.
  • Élaborer une stratégie pour contrebalancer les risques découlant de la perte du capital humain alimentant les anciens systèmes.

Consultez le rapport complet pour en savoir plus sur l’expérience de modernisation des DTI. Vous pouvez aussi regarder la webdiffusion animé par des experts d’Equisoft, de Novarica et d’Oracle pour en savoir plus sur les facteurs de réussite et les principaux points à retenir.

Ne ratez pas les autres webinaires de la série Equisoft Accelerate. Vous y apprendrez comment réussir vos projets de modernisation.

Articles Liés

Exploring Iceberg 1920x1080

Système d'administration des polices

Surmonter les obstacles à la commercialisation rapide en assurance vie

Alors que les assureurs sont confrontés à la volatilité sur de nombreux fronts, il n'a jamais été aussi important de pouvoir adapter rapidement les produits et les processus.
Lire l' Article

Système d'administration des polices

L'innovation en assurance dans une ère nouvelle

Joignez-vous aux de Clearview, de KPMG, d'Oracle et d'Equisoft pour une exploration en profondeur de l'état actuel de l'assurance en Australie et des défis auxquels ils sont confrontés.
Voir la Webdiffusion

Système d'administration des polices

Affronter des marchés changeants : solutions des assureurs pour adapter rapidement leurs produits

Faibles taux, tarification difficile, variants de la Covid-19… Face à la volatilité et à de nombreux défis, l'offre des assureurs doit évoluer. Dans cette session, nous voyons comment adapter rapidement les produits en plus de proposer une démarche pour les développements futurs.
Voir la Webdiffusion